Le Gérard du mois

Décembre 2008 : Gérard Hembert

A ceux qui pensent que passé 80 ans, on n'est plus bon qu'à regarder les Chiffres et les lettres à la télé, Gérard Hembert, 81 ans, au compteur, donne une bonne leçon. Musicien dans l'harmonie de Licques, il joue du saxo-alto depuis soixante-huit ans... et n'est pas décidé à arrêter ! Le site de la Voix du Nord lui rend un bel hommage.


Juillet 2008: Gérard Louvel

Un jour de 1991, sa maison a été polluée par une fuite provenant d'une station service Total (12 milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2007). Aujourd'hui encore, il ne peut ni l'habiter, ni la vendre, ni la louer car le site n'est toujours pas dépollué. Mais Gérard Louvel ne baisse pas les bras, bien résolu à ne pas se laisser marcher dessus, fut-ce par le géant Total. Tous les détails de l'histoire sont sur le site de Ouest France


Juin 2008: Gérard Depardieu

11 millions de spectateurs étaient nécessaires pour amortir "Astérix aux Jeux Olympiques". Submergée par la déferlante ch'tis et desservie par sa propre vacuité, la superproduction de Thomas Langmann n'en a attiré que 6,7 millions. Bref, le désastre économique est complet... sauf pour Gérard Depardieu, qui d'après le Point daté du 10 avril s'en tire avec un cachet de 1 432 000 euros. De quoi lui permettre d'inviter au restaurant un Langmann ruiné pour le changer des steak-hachés coquillettes qui rythment désormais son quotidien alimentaire.  


Mars 2008: Gérard Blanc, chanteur à moustaches

De même qu’il ne faut surtout pas confondre le Martin Circus et Martin Lamotte, on serait bien mal avisé de confondre Gérard Blanc et Michel Blanc. D’autant que depuis que Michel s’est rasé la moustache, à part le nom de famille, il n’y plus rien en commun entre le chanteur et l’acteur… à moins que Michel Blanc, inspiré par l’exemple de son pote Jugnot, ait lui aujourd’hui poussé un jour la chansonnette ? Et bien oui, justement : « Le mec plus ultra » n’est pas seulement le pire jeu de mot de l’histoire des jeux de mots, mais bel et bien un 45 tours enregistré en 1985 par l’interprète de l’inoubliable Jean-Claude Dus dans les bronzés. Les paroles sont d’ailleurs à la mesure du personnage : « Je suis le mec plus ultra/ Le king du kamasutra/ La nuit les mères de famille/ Veulent toutes que j’épouse leur fille »… n’en jetez plus ! Si vous voulez écouter de la vraie bonne chanson, rendez-vous à l’Olympia le jeudi 20 mars 2008 pour y applaudir Gérard Blanc, notre indiscutable Gérard du mois de mars.


Février 2008: Gérard Ponson, chevalier servant de l’information.

Quel sujet a monopolisé l’actualité française durant les derniers jours de l’année 2007 ? Le procès de l’arche de Zoé ? Les négociations avec les Farks en Colombie? L’assassinat de Benazir Buto ? Non ! L’affaire Miss France ! Valérie Bègue, Miss Réunion élue Miss France 2007 le 8 décembre dernier sur TF1, a posé nue pour des photos au mépris du code d’éthique défendu bec et ongles par Geneviève de Fontenay, qui a donc demandé sa destitution. Un non-événement par excellence, devenu information star de tous les grands média nationaux grâce au génie de communication d’un Gérard, Ponson de son nom. Directeur de la publication de notre confrère Entrevue, à l’origine de l’affaire pour avoir publié les photos litigieuses, l’homme a été interviewé absolument partout, répétant le même message sans se démonter : « Entrevue est le Canard Enchaîné de la télévision, notre métier est de faire triompher l’information ». Les esprits vils ont bien entendu cherché à le déstabiliser en objectant les intérêts financiers d’Entrevue dans l’histoire, mais notre héros ne s’est pas laissé démonter. Au final, Miss Réunion n’a pas été destituée, son triomphe a juste été un peu entaché par les pudibonderies de madame de Fontenay. Le véritable triomphe est donc celui de l’information, et tout le mérite en revient à notre courageux Gérard, à qui nous décernons donc le titre de Gérard du mois.


Janvier 2008: Gérard Butler

Le Gérard du mois est sans conteste l'acteur écossais Gerard Butler, qui a réussi la prouesse de se taper Naomi Campbell. Bravo Gégé, belle prise!


Novembre 2007: Gérard Blanc, chanteur à moustaches

Pendant que la France entière pleurait la déroute de l'équipe de France en coupe du monde de rugby, un Gérard faisait la fête en s'en battant copieusement la moustache: Gérard Blanc, roi de la chanson française, a convolé en juste noce. Gageons que de cette union naîtront plein de petits Gérard juniors!  


Octobre 2007: Gérard Houiller, nouveau DTN de la FFF.

Le vendredi 15 septembre 2007, Gérard Houiller a été nommé directeur technique national (DTN) de la Fédération Française de Football. N'en déplaise au consensus médiatique qui semble s'obstiner à le désavouer pour ses prises de position  anticonformistes et viriles, Gérard Houiller est plus que quiconque l'homme de la situation pour redresser un football français dont on vient à se demander s'il se joue encore avec des crampons aux pieds et pas plutôt avec des chaussons de danse. Nos amis scribouilleurs du torchon "Les cahiers du football" ont jugé malin de l'affubler du titre de "personnalité la plus détestée du football français". Gérard Magazine répare cette injustice en lui décernant à son tour avec enthousiasme celui de "personnalité la plus méritante de la rentrée". Enfin une forte personnalité dans le football français! 


Septembre 2007: Gérard Letrouvé, organisateur du concours "Miss Mamie"


Le Gérard du mois s'appelle Gérard Letrouvé. Il vit sur l'île Maurice, où il a organisé au mois d'août le concours de "Miss Mamie", dans le cadre duquel des femmes âgées entre 56 et 87 ans se sont affrontées au centre de conférences de Grand-Baie. Une bien belle soirée, qui restera longtemps dans le coeur des mauriciens et des mauriciennes. En attendant l'édition 2008 des Miss Mamie, notre infatigable Gérard prépare, pour octobre, un championnat de danse pour les personnes du troisième âge. Cela valait bien le titre de Gérard du mois !

 

 

retour à la page d'accueil